Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[AÀP] AG2R LA MONDIALE et Simplon.co lancent le programme DigitESS

[AÀP] AG2R LA MONDIALE et Simplon.co lancent le programme DigitESS

[Positivons] Le couscous bio et solidaire s’invite chez vous avec Mamie Couscous

[Positivons] Le couscous bio et solidaire s’invite chez vous avec Mamie Couscous

La No Impact Week propose cinq MOOC autour de la RSE

La No Impact Week propose cinq MOOC autour de la RSE

[AÀP] 8 accélérateurs d’innovation sociale lancent un appel à projets national

[AÀP] 8 accélérateurs d’innovation sociale lancent un appel à projets national

Carenews, l'actualité des associations, du mécénat et de la philanthropie

[ÉVÈNEMENT] Table ronde LeadHER "Articuler vie pro/vie privée, c'est possible ?"

[ÉVÈNEMENT] Table ronde LeadHER "Articuler vie pro/vie privée, c'est possible ?"

Pour répondre à la problématique de l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, LeadHer lance sa conférence intitulée " Articuler vie pro / vie privée : c'est possible ? " ce mercredi 30 mai 2018 à 19h au Square, laboratoire d'émergence collective. Le programme LeadHer est initié par le Mouvement des entrepreneurs sociaux (MOUVES), avec le soutien de la Fondation Égalité Mixité et la Caisse d’Epargne.

 

Comment trouver l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?
 

C'est la problématique à laquelle de nombreuses dirigeantes d'entreprises sociales doivent faire face, car il peut s'avérer difficile de conjuguer un désir de réussite et un risque de surinvestissement. Pour cela, le MOUVES, via son programme de mentorat unique qui s’adresse aux femmes entrepreneures LeadHer, invite les cheffes d'entreprise à venir prendre la parole lors de sa table ronde.

Parmi les intervenantes, seront présentes :

- Athina Marmorat, fondatrice du réseau Rêv'Elles

- Eva Sadoun, co-fondatrice de LITA.co

- Dafna Mouchenik, fondatrice de Logivitae


- Sophie Lawson, fondatrice de Mam'Ayoka


Vous pouvez retrouver les portraits des intervenantes de la table ronde sur l'évènement Facebook.

Inscrivez-vous à la table ronde  " Articuler vie pro/ vie perso, c'est possible ? " le mercredi 30 mai à 19h au Square, 3 passages Saint-Pierre Amelot, Paris 11e.

 

Partenariat média.

 

[BEST OF] Les acteurs de la Tech for Good du salon VivaTech

[BEST OF] Les acteurs de la Tech for Good du salon VivaTech

Le salon Viva Technology ouvre ses portes les 24, 25 et 26 mai 2018 à Paris. Amoureux de la technologie, mais aussi entrepreneurs sociaux et acteurs du digital, les speakers seront tous présents lors de cet évènement mondial. Juste avant l'ouverture de ce rendez-vous incontournable de l'innovation numérique, la rédaction de Carenews a dressé un best-of des acteurs de l'innovation sociale présents au salon Viva Tech.

Simplon.co, le réseau de fabriques solidaires

 

Expert du numérique, Frédéric Bardeau a co-créé l'entreprise sociale et solidaire Simplon.co.
Inspiré des bootcamps de la Silicon Valley, Simplon est une formation de programmateurs informatiques gratuite de quelques mois qui permet l’acquisition de compétences pour l'insertion professionnelle. L'entreprise s'adresse aux personnes qui ne peuvent financer eux-mêmes leurs études.



 

La plateforme de crowdfunding KissKissBankBank

 

KissKissBankBank est une plateforme de financement participatif dédiée à la créativité et à l’innovation. Il est possible de déposer un projet innovant sur KissKissBankBank pour espérer recevoir un financement. La plateforme a déjà collecté plus de 83 millions d'euros pour 30 663 projets créatifs ou innovants.


 

Le fonds de dotation RAISE

 

Créé par Gonzague de Blignières et Clara Gaymard, le fonds de dotation RAISE a accompagné 130 entreprises et accueilli 1300 start-up.

Le fonds de dotation est, en outre, le premier accélérateur philanthropique dédié aux jeunes entreprises à fort potentiel. RAISE, accompagné de Bain & Company sont les fondateurs du prix David avec Goliath, pour encourager les alliances entre grandes et jeunes entreprises.



 

Le mouvement France Éco-Sociale Tech (FEST)

 

L'ambition du mouvement est de réunir les acteurs de la Tech. Plusieurs entrepreneurs, dont Gilles Babinet, Frédéric Bardeau, Nicolas Célier et Chiara Condi travaillent à bâtir une communauté réunissant " tous les acteurs partageant la volonté de créer un impact positif grâce à la Tech, en dépassant les statuts juridiques et la bannière de l’ESS ".



 

La coopérative Indigo

 

Recréer du lien social à travers l'échange de biens et de services. Tel est l'objectif d'Indigo, une plateforme d'échange solidaire créée par Stéphane de Freitas.
 

 

L'association Ticket for change

 

L'association Ticket for change qui s’est donné pour mission d’aider l’initiative entrepreneuriale a noué divers partenariats, notamment avec la Fondation Bouygues immobilier pour développer la solidarité urbaine, ainsi qu'avec la Fondation Carrefour pour favoriser la solidarité au travers de l’alimentation.



 

BNP Paribas

 

Très engagé en faveur de l'économie sociale et solidaire, le groupe BNP Paribas a accompagné à l'aune 2018, plus de 500 entrepreneurs sociaux pour un encours de crédits d'une valeur de 300 millions d'euros.


 

L'application I Wheel Share

 

Créée en 2015, I Wheel Share  est une application mobile collaborative, qui permet aux personnes en situation de handicap de témoigner de leurs expériences et de partager des bons plans.
 

 

Lemon tri
 

Protection de l’environnement et engagement social, tels sont les deux moteurs des fondateurs de Lemon Tri et Lemon Aide. Carenews a voulu en savoir plus sur l'entreprise Lemon Tri en interrogeant son fondateur, Augustin Jaclin.

 


Techfugees, l'application qui aide les réfugiés

 

Techfugees fait appel aux technologies numériques pour venir en aide aux migrants et aux réfugiés en leur apportant des informations.

 

L’ONG Handicap International aide Airbnb dans sa politique d’accessibilité

L’ONG Handicap International aide Airbnb dans sa politique d’accessibilité

Le partenariat entre Airbnb France et Handicap International, initié en 2017 et reposant sur un accompagnement de l’ONG dans la démarche inclusive d’Airbnb, se concrétise. Le géant de la location entre particuliers vient d’inclure 19 nouveaux filtres de sélection dans ses annonces, favorisant ainsi le choix des personnes en situation de handicap. Handicap International, quant à elle,elle bénéfice de l’immense force de frappe d’Airbnb (la société est présente dans plus de 190 pays) pour sa plateforme d’information destinée aux populations vulnérables, Hizy.org.  leur offre une visibilité non négligeable et l’assurance d’une expérience de voyage facilitée pour 23 millions de bénéficiaires (12 millions de personnes handicapées et 11 millions d’accompagnants).

 

L’ONG offre son expertise pour accompagner Airbnb dans sa démarche RSE

 

Airbnb a signé à l’automne dernier (2017) lors du lancement de Hizy.org un partenariat avec Handicap International, qui l’accompagne dans sa transition vers plus d’accessibilité. Après avoir mené conjointement une campagne de sensibilisation auprès des d’hôtes de la plateforme, l’ONG a soumis des propositions de nouveaux “filtres” pour les annonces d’Airbnb, basés sur des réglementations internationales et françaises. Après une validation par le siège d’Airbnb à San Francisco, suivie d’une concertation entre Handicap International et le pôle Accessibilité d’Airbnb, 19 filtres ont finalement été retenus, concernant aussi bien l’entrée dans les lieux que les déplacements dans les logements, mais aussi la salle de bain, les parkings et les espaces communs. “L’idée est désormais d’élargir encore davantage les options, explique Laure-Elise Briois, responsable du développement et des partenariats de Hizi.org. D’autre part, il s’agira de développer l’écosystème des experts qui nous entourent, afin de faire monter en puissance notre partenariat en termes de maillage.” Un système déjà bien enclenché, puisque les deux structures se sont à nouveau réunies récemment à l’occasion du mois Tourisme & Handicap pour une discussion autour de l’hébergement accessible en présence du directeur général d’Handicap International, Manuel Patrouillard.

 

Airbnb veut faire sa révolution responsable

 

Leader du marché de la location communautaire, Airbnb, régulièrement épinglé pour sa stratégie en matière de fiscalité, sait qu’il est attendu au tournant en matière de responsabilité sociétale. Aussi, l’entreprise a affiné sa stratégie, afin de l’inscrire dans une démarche RSE digne de sa notoriété. La preuve en est avec l’acquisition en 2015 d’Accomable, une start-up londonienne de voyage destinée aux personnes à mobilité réduite, son soutien apporté aux réfugiés ou encore ses actions en faveur de l’agrotourisme aux côtés de Bienvenue à la ferme et Miimosa, un site de financement participatif au service de l’agriculture. Le partenariat avec Hizy.org devrait quant à lui courir sur plusieurs années. "L'introduction des nouvelles fonctions d'accessibilité et des filtres pour tous les hôtes et voyageurs n'est que la première étape de notre démarche visant à améliorer l'accessibilité sur Airbnb”, prévient Srin Madipalli, responsable du programme Accessibilité chez Airbnb.

[SOCIAL TECH] InMyFridge, l’appli anti-gaspi pour les étudiants

[SOCIAL TECH] InMyFridge, l’appli anti-gaspi pour les étudiants

Qui de mieux que des étudiants pour comprendre les besoins des jeunes ? Quatre élèves de l’école Polytech Nice-Sophia, finalistes du “Challenge Jeunes Pousses” de Telecom Valley, lancent InMyFridge, une application dédiée aux étudiants qui vise à lutter contre le gaspillage alimentaire et la précarité chez les jeunes. Elle devrait voir le jour à la rentrée 2018, et ses créateurs comptent d’ores et déjà étendre leur cible à l’ensemble de la population.

 

Lutter en quelques clics contre le gaspillage alimentaire

 

Selon les chiffres de l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), un Français gaspille en moyenne 50 kg de nourriture chaque année, soit dix millions de tonnes par an sur l’ensemble de l’Hexagone, ainsi que le rapporte La Croix. Partant de ce constat, quatre étudiants de l’école Polytech Nice-Sophia ont décidé de passer à l’action en lançant leur application, InMyFridge. Prévue pour septembre 2018, elle permettra aux étudiants — mais pas seulement — de mettre à disposition des personnes situées dans leur périmètre géographique leur surplus de nourriture, en scannant le code barre du produit. En échange, les utilisateurs recevront des points convertissables en bons d’achat chez un réseau de partenaires. “Nous sommes en cours de démarchage, explique Adrian Palumbo, l’un des fondateurs. Nous participons au concours Lance-toi et créé ton truc de Carrefour et en profitons pour tisser un lien privilégié, mais nous ne voulons nous fermer aucune porte et visons aussi bien la grande distribution que les petites enseignes spécialisées et la restauration rapide.”

 

Une plateforme collaborative et solidaire ouverte à tous

 

L’application permettra également de recréer du lien social entre les utilisateurs. “Le voisin de palier, c’est une personne que l’on croise tous les jours mais que l’on ne connaît pas forcément. C’est l’une des vocations de l’application, que les échanges dépassent le cadre de son groupe d’amis”, détaille Adrian Palumbo. Une démarche solidaire qui a permis aux quatre étudiants de taper dans l’œil du jury du concours “Challenge Jeunes Pousses” de Telecom Valley dont ils ont été finalistes. À cet effet, ils ont remporté six mois d’incubation en partenariat avec le Centre des entrepreneurs et de l’innovation (CEI) d’Azur, et un financement de 900 euros. Un site internet a depuis été créé, sur lequel on peut retrouver une présentation de l’application, ainsi qu’un questionnaire visant à affiner leur projet, renseignant notamment sur la fréquence et le budget des courses des utilisateurs.

 

[AÀP] AG2R LA MONDIALE et Simplon.co lancent le programme DigitESS

[AÀP] AG2R LA MONDIALE et Simplon.co lancent le programme DigitESS

Vous êtes acteur de l’Économie sociale et solidaire (ESS) et souhaitez accélérer la transformation numérique de votre structure ? AG2R LA MONDIALE et Simplon.co lancent le programme DigitESS, pensé afin “de préserver l’emploi dans les territoires, d'améliorer les services rendus aux bénéficiaires et de démultiplier de manière pérenne leur impact social”.

 

Accompagner la transition numérique des structures de l’ESS

 

Le programme, piloté par AG2R LA MONDIALE et Simplon.co et courant sur trois ans, propose un accompagnement global sur l’ensemble de la chaîne de valeur digitale (diagnostic, stratégie, accompagnement, acculturation et formation, outils, services, contenus, digitalisation interne, solutions numériques). Il permet d’offrir aux structures choisies une réponse adaptée à leurs besoins numériques, en s’appuyant sur l’expertise technique des partenaires de Simplon.co. Le soutien financier d’AG2R LA MONDIALE permet quant à lui de cofinancer les projets à hauteur de 30 à 50%.

 

Les thématiques privilégiées par DigitESS

 

Les structures qui seront choisies par AG2R LA MONDIALE devront en priorité rechercher un accompagnement numérique dans des projets relatifs à l’aide aux aidants, l’emploi et/ou l’insertion, l’habitat des seniors et le handicap ou encore la prévention santé. L’impact social du projet sur les territoires sera également étudié. Une centaine de structure devraient être accompagnées sur toute la durée du programme.


Plus d’informations ici

 

 

[AÀP] 8 accélérateurs d’innovation sociale lancent un appel à projets national

[AÀP] 8 accélérateurs d’innovation sociale lancent un appel à projets national

Vous êtes un porteur de projets d’innovation sociale qui développe des réponses aux vulnérabilités et qui souhaite en accélérer leur développement ? Alors venez postuler à l'appel à solutions lancé par le collectif national des accélérateurs d’innovation sociale ! Vous avez jusqu'au 18 juin 2018 à minuit pour envoyer votre candidature.

 

Le collectif est composé de huit membres : Antropia ESSEC, ATIS, Ashoka, Evident !, Makesense, Inter-Made, Première Brique et Ronalpia
 

Grâce à l’expertise territoriale des 8 membres du collectif, le programme a pour optique d’accélérer le développement d’organisations socialement innovantes sur tout le territoire pour augmenter leur impact social.

 

Les lauréats de l'appel à solutions seront sélectionnés par un jury composé de représentants des accélérateurs d’innovation sociale et des partenaires.

Pendant six à douze mois, les dix lauréats de l’Appel à Solutions bénéficieront d’un accompagnement choisi en fonction de leurs besoins (gratuit, local et national) assuré par les membres du collectif. Ce dernier sera composé d’un accompagnement (individuel et collectif), de la mise à disposition de mentors, mais aussi de journées nationales.

Le collectif a comme partenaires Chanel, EDF, La Ligue Nationale de Rugby et Malakoff Médéric.
 

Les " vulnérabilités " ciblées par l’appel à solutions peuvent concerner :


- la santé,

- le handicap

- les condition d’aidants

- la précarité énergétique et la maîtrise de la demande en énergie

- la dégradation de l’environnement et des écosystèmes

- la raréfaction des ressources

- le lien social

- la difficulté d’accès aux droits et à la citoyenneté, etc.

N'hésitez pas à soumettre votre candidature à l'appel des solutions avant le 18 juin 2018 !

La No Impact Week propose cinq MOOC autour de la RSE

La No Impact Week propose cinq MOOC autour de la RSE

Déjà la quatrième édition pour la No Impact Week, qui revient du 28 mai au 2 juin 2018. Créée par le fondateur de l’agence Mieux, Thomas Parouty, pour son entreprise, elle est devenue l’année dernière un évènement ouvert à tous. À l’occasion de cette semaine d’action et de sensibilisation autour des enjeux du développement durable, cinq MOOC sur des thématiques phares de la RSE ont été créés pour les collaborateurs des entreprises partenaires, une cinquantaine jusqu’à présent — bien que près du double pourraIt finalement participer à l’évènement. Des conférences se tiendront également durant les soirées autour des mêmes thématiques.  

 

Penser l’entreprise responsable et durable de demain

 

La 4e No Impact Week innove. Cinq thématiques seront abordées au cours d’un parcours MOOC, qui mêlera des jeux et des défis, des outils numériques ou encore des quiz : la consommation responsable, l’entreprise, bâtiment et énergie, la tech au service du green, la finance responsable et la qualité de vie au travail. 360 Learning a assisté la société basée à Boulogne-Billancourt, en offrant ses services pour créer les MOOC, qui seront disponibles durant six mois pour l’ensemble des salariés des entreprises participantes. Créée pour ses seuls salariés il y a quelques années, la popularité de la No Impact Week dépasse aujourd’hui les espérances de Thomas Parouty, son créateur, qui annonce pour cette édition 2018 “50 structures confirmées”, telles que le Groupe SOS, FACE ou le Parc Astérix, mais estime que “plus du double” pourraient finalement rejoindre son évènement.

 

Des conférences avec des acteurs majeurs du développement durable

 

Les thèmes de l’édition 2018 de la No Impact Week seront également abordés durant des conférences, qui se tiendront les soirs du 28 mai au 1er juin inclus. Matthieu Riché, directeur RSE du groupe Casino, viendra notamment s’exprimer sur la consommation responsable, tandis qu’Emmanuel Soulias (DG d’Enercoop) discutera entreprise, bâtiment et énergie. Santiago Lefebvre (fondateur de Change Now), Bertille Knuckey (responsable recherche ESG chez Sycomore Asset Management) et Stephen André, le cofondateur de Nextdoor, interviendront respectivement sur les questions de tech au service du green, de finance responsable et de qualité de vie au travail.

 

De nombreux partenaires engagés pour le développement durable

 

Inscrite au programme officielle de la Semaine Européenne du Développement Durable du ministère de la Transition écologique et solidaire, la No Impact Week s’offre des partenaires comme des participants prestigieux, parmi lesquels le collège des Directeurs du Développement Durable (C3D), qui prévoit d’ores et déjà de “médiatiser” le projet auprès de ses clients, ENGIE ou Pierre & Vacances. Côté partenaires, citons la plateforme de crowd-acting Koom qui va créer un outil permettant de mettre en avant les 25 défis effectués durant les MOOC par les salariés. La Surfrider Foundation Europe mettra quant à elle à disposition du matériel pour la collecte de déchets organisée samedi en clôture de l’évènement, tandis que Lemon Tri se chargera de valoriser leur tri. L’agence Looksha(rp) s’est chargée de seconder Mieux sur la communication, et le cabinet de recrutement Birdeo a monté la journée du jeudi consacrée à la finance responsable.

[Positivons] Le couscous bio et solidaire s’invite chez vous avec Mamie Couscous

[Positivons] Le couscous bio et solidaire s’invite chez vous avec Mamie Couscous

Installé au sein de l’incubateur United Kitchens du château de Nanterre, Mamie Couscous propose un service de livraison de couscous biologique. Sa particularité ? Il est préparé par des “Mamies cuisinières” en réinsertion professionnelle, et une partie des bénéfices est reversée à des associations œuvrant pour l’éducation et la culture des enfants. Lancé en octobre 2017 à Paris, le projet pourrait s’étendre dans d’autres villes de l’Hexagone.  

 

 

Un couscous bio cuisiné par des “Mamies” en réinsertion

 

Œuvrant depuis plus de dix ans dans le secteur de l’intérêt général, ce sont des rencontres avec différentes actrices du secteur associatif qui conduisent François-Afif Benthanane à fonder Mamie Couscous il y a deux ans. L’entrepreneur social a une idée : faire cuisiner un couscous vegan de qualité (la semoule artisanale est issue du commerce responsable, les légumes biologiques et de saison) par des cuisinières en réinsertion tout en reversant une partie de ses bénéfices à des associations. Le couscous peut être livré dans toute la France, et les cuisinières peuvent également se déplacer en région parisienne. Pour le moment, six cuisinières, sans qualification ni diplôme et éloignées des zones d’emploi, travaillent avec Mamie Couscous selon leurs disponibilités.

 

Soutenir l’accès à l’éducation et à la culture

 

Les clients les plus généreux peuvent également organiser leurs propres “dîners caritatifs”, au cours desquels ils sont invités à récolter des dons, que l’organisme se charge ensuite de reverser à des associations œuvrant pour l’éducation et la culture des enfants en France et au Maghreb. Financée en partie par le Fonds de dotation Rambourg, Mamie Couscous reverse une partie de ses bénéfices à la Fondation Rambourg Tunisie. Elle soutient également plusieurs associations en France : ZUPdeCO, qui lutte contre l’échec des collégiens issus de familles défavorisées, Lire et faire lire, un programme de développement du goût de la lecture, ainsi que Lire c’est partir, qui favorise l’accès à la lecture en France en éditant des livres à très bas prix.

[RADIO] L'éco des solutions sur la féminisation des filières techniques

[RADIO] L'éco des solutions sur la féminisation des filières techniques

Comme chaque semaine, Patrick Lonchampt anime l'émission L’éco des solutions sur RCF. Cette semaine, l’émission s’est interrogée sur la place des femmes dans le monde professionnel, et en particulier dans les filières du numérique et du digital. Carenews, partenaire média pour la rubrique " actualités du mécénat, de l'ESS et de l'intérêt général ", a évoqué le Panorama des Générosités, Le Carrefour de l'innovation sociale, le partenariat entre AssoConnect et Ulule et le bus de prévention des maladies sexuellement transmissibles.

 

Dans " L'éco des Solutions ", Patrick Lonchampt s'intéresse à une problématique économique et à ses solutions. Le thème de L'Éco des solutions (#EcoSolu) de ce lundi était : Face aux métiers techniques, face aux filières du numérique et du digital la femme est-elle un homme comme les autres ?

Les questions foisonnent auprès des invités Xavier Kergall, directeur général du salon du Handicap et de l'Emploi, Christophe Lefort, directeur du développement chez Willa, Mathilde Groazil, chargée du développement et du conseil chez Social Builder et Sandrine Fouillé, digital strategist chez Capgemini.

 

L'actualité de l'économie sociale et solidaire, du mécénat et de l'intérêt général par Carenews

 

L’Observatoire de la philanthropie de la Fondation de France a présenté en avril son Panorama des Générosités
 

Il s'agit d'une étude qui chiffre toutes les formes de générosités des Français et des entreprises. Le total (excluant le bénévolat et les dons entre personnes) monte à 7,5 milliards d’euros.


À retenir, sur les 7,5 milliards de dons estimés :

- 39% proviennent des particuliers (IR ou ISF)

- 11% proviennent des particuliers (legs)

- 39% proviennent des entreprises

- 11% proviennent d’autres modes (collectes populaires, crowdfunding, dons en nature …)



Le Carrefour de l'innovation sociale, le nouvel outil de recensement de l'innovation sociale

 

Le Carrefour de l'innovation sociale est une nouvelle plateforme web pour les acteurs de l’ESS (associations, institutions, fondations, think-tanks…).
Le réseau de 70 partenaires recense les projets innovants et socialement impactants sur le territoire grâce à un moteur de recherche partagé. Plus de 5 000 projets ont déjà été répertoriés.
Parmi les partenaires : la Fonda, Avise, la Fondation Cognacq-Jay, le Labo de l’ESS, Apriles et Gniac (et soutenu par la
Caisse d’Epargne, Etalab et Entrepreneur.e d’Intérêt Général). Une nouvelle version de la plateforme devrait voir le jour à l’automne 2018.



AssoConnect s'associe à Ulule pour accompagner la plateforme de crowdfunding dans la gestion des collectes en ligne


Les porteurs de projets sur Ulule peuvent exporter leurs données vers un compte AssoConnect. L'outil se charge de la gestion de leur comptabilité et de leurs reçus fiscaux.


Le Bus de prévention est un projet expérimental santé, lauréat de l'appel à projets de la Fondation Crédit Agricole


L'association Sid’Aventure propose un bus " Prévention Santé ", qui réalise des tests d’Orientation Diagnostic (TROD) VIH et VHC .
Le concept a été lancé pour sensibiliser au dépistage VIH et à la contraception et les difficultés d’accès aux centres de dépistage pour les jeunes.

 

Écoutez l'émission l'éco des solutions sur RCF, en date du lundi 14 mai 2018.

 

[DERNIÈRE MINUTE 20] Les brèves mécénat, associations et intérêt général

[DERNIÈRE MINUTE 20] Les brèves mécénat, associations et intérêt général

Toutes les infos en bref qui font rayonner l'intérêt général ! Cette semaine, découvrez la carte des acteurs des économies solidaires et innovantes, prenez connaissance du baromètre de la Fraternité ou inscrivez-vous pour la course Sport Ensemble et la course Vertigo !

 

 

 

Initiatives

 

Il est possible de visualiser la carte de tous les acteurs des économies solidaires et innovantes en France (notamment en Île-de-France), réalisée en partenariat avec Apur, les canaux et la mairie de Paris.

 

En mai 2018, la maison d'enchère Christie's a mis à la vente plusieurs tableaux de la collection Rockefeller (Picasso, Monet, Seurat...) dont le bénéfice a été reversé à des associations et fondations.

 

À l'occasion de la fête des mères, le Samusocial de Paris souhaite sensibiliser le grand public à la grande précarité que connaissent des familles. En effet, il propose de faire un don à destination des mères sans-abri à travers une opération visant à créer du lien entre les mères.


Pour la 1ère Journée mondiale de la Fraternité, Le Labo de la Fraternité a publié ce mercredi les résultats du Baromètre de la Fraternité. Réalisé par Opinion Way pour le Labo de la Fraternité, le baromètre fait état d’un indice de la fraternité de 52 sur 100 : " un résultat qui dépasse tout juste la moyenne et qui appelle à l’action ".


Le saviez-vous ? " La pêche " est une Monnaie Locale Complémentaire et Citoyenne (MLCC) qui circule déjà à Montreuil et dans d'autres villes à l’est de Paris depuis 2014. Les dépôts en euros sont alors placés dans un fonds de garantie d’une banque et serviront ensuite à accorder des prêts aux entreprises locales soutenues par l’association " Une monnaie pour Paris ! ". 

 

Appel à projets/Concours/Résultats
 

Le programme Positive Action Community Grants de ViiV Healthcare France a récompensé les lauréats de son appel à projets destiné aux associations de lutte contre le sida afin d'améliorer l’accès au dépistage du VIH.


Les quatre associations qui ont été retenues sont l'association Aremedia, l'association ARAP Rubis, l'association Autres Regards, ainsi que l'association Basiliade.


 

Évènements

 

Rendez-vous le samedi 16 juin 2018 à paris au Bois de Boulogne pour la course solidaire Sport Ensemble, organisée par Handicap International. Il est possible de courir 10 km en solo ou en binôme handivalide, 5km ou de marcher 5 km. Pour participer, vous devez avoir un minimum de 100 euros de collecte en solo (auxquels s'ajoutent 15 euros de frais d’inscription.
 

La Fondation Paris Saint-Germain a organisé son 5e gala annuel sur la pelouse du Parc des Princes. En partenariat avec Artcurial, la vente aux enchères a permis une levée de fonds de 1 645 000 d'euros qui ira financer les actions de la fondation en faveur des enfants.
 

Le jeudi 24 mai 2018 aura lieu la 6e édition des courses verticales proposées par Vertigo. Il vous faudra pour cela vous rendre à la tour First (la Défense) pour monter les 48 étages et les 954 marches de la plus haute tour de France en courant. La totalité des fonds récoltés est reversée à l’ONG PL4Y International.

 

Actu des associations/fondations


Afin de permettre aux internautes d'accéder rapidement aux informations qui les intéressent, l'association L’enfant@l’hôpital vient de lancer son nouveau site internet.
 

La Cour des comptes pointe " d'importantes défaillances " concernant les appels aux dons de WWF France. Elle lui reproche en outre un manque de transparence. La première concerne les messages d'appel aux dons non " considérés par le WWF France comme étant spécifiquement affectés à la protection de ces seules espèces". La deuxième est une " construction erronée du compte d’emploi des ressources ", selon les Sages de la rue Cambon.
 

Parce qu'aujourd'hui, encore de nombreux Français ne sont pas à l'aise avec les outils numériques, WETECHCARE, association lancée par Emmaüs Connect propose de faciliter l’engagement de milliers d’aidants numériques via une plateforme de ressources pédagogiques, lesbonsclics.fr.
 

Le collectif Je t'aide publie un plaidoyer intitulé " la santé des aidants, un enjeu de santé publique ". L'objectif est d'interpeller les pouvoirs publics sur l’état de santé fragilisé des aidants, leur place dans le système de santé global et le manque de reconnaissance des aidants auprès des professionnels de santé.

 

Mécénat/Entreprise


Carrefour réitère son soutien à l’association Les Chevaliers du Ciel qui agit en faveur des enfants handicapés pour la seizième année. En 2017, Carrefour avait fait don de l’équivalent de 106 millions de repas à des associations caritatives dont les Restos du Cœur et la Banque Alimentaire.


Le rapport 2018 sur l'utilisation des technologies par les ONG mondiales est libre à la consultation. Il s'agit d'un " projet de recherche annuel visant à obtenir une meilleure compréhension de l’utilisation des technologies par les ONG ". Le rapport est parrainé par Public Interest Registry et basé sur des recherches de Nonprofit Tech for Good.


Décathlon devient grand partenaire 2018 du programme Emergence. Pour la prochaine promotion, la marque accompagnera 13 jeunes pendant les cinq années que dureront leurs études.

L’enseigne Monoprix, en collaboration depuis 12 ans avec Creative Handicrafts, décide de s’associer à Maison Château Rouge pour former un partenariat solidaire pour une collection " responsable et accessible ".
 

L'information en direct des associations et des mécènes