Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Des tablettes pour l’accompagnement de personnes atteintes de handicap mental

Des tablettes pour l’accompagnement de personnes atteintes de handicap mental
L’Ordre de Malte France est un acteur historique de la solidarité. Au sein de son établissement La Maison Jeanne d’Arc, l’association va doter les résidents lourdement handicapés de tablettes tactiles, afin de faciliter leur communication au quotidien. Une action rendue possible par le soutien de la Fondation Bouygues Telecom.


Soigner, aider, accompagner

Depuis 1927, l’Ordre de Malte France accueille et porte secours aux personnes fragilisées par la vie. Ses 1 928 salariés et 9 400 bénévoles viennent au secours, en France et à l'étranger, des populations affectées par la maladie, le handicap, la dépendance, les conflits, les catastrophes naturelles, l’exclusion. Reconnue d’utilité publique, l’Ordre de Malte France agit aussi pour une santé solidaire, en gérant des établissements médico-sociaux, des maternités, des hôpitaux et des dispensaires, partout dans le monde.

En France, à Vigneux-sur-Seine, la Maison Jeanne d’Arc est l’un des foyers de vie de l’association. Depuis 25 ans, la Maison prend soin des personnes atteintes de handicap mental lourd et d’autisme. Les résidents ont de grandes difficultés à communiquer, que ce soit de façon verbale ou non-verbale. Pour leur apporter le meilleur encadrement possible, l’Ordre de Malte France et l’équipe dirigeante de l’établissement ont décidé de procurer à 25 d’entre eux un nouvel outil numérique : une tablette tactile.

La directrice du Mécénat et du Partenariat de l’association, Gaëlle Kergus-Jones, par ailleurs, cliente Bouygues Telecom, a parrainé l’initiative auprès de la Fondation Bouygues Telecom : « J'aspire à représenter la force de toute l'équipe de la maison Jeanne d'Arc, qui conduit une variété de projets avec compétence, sérieux et passion. La volonté d'utiliser des tablettes pour nos résidents est un moyen innovant en vue d’améliorer leur quotidien et leur bien-être, pour créer un projet de vie toujours plus riche. »

La tablette tactile : un langage commun entre résidents et encadrants

La tablette, une fois configurée pour cet usage spécifique, représente une forme innovante d’interaction avec autrui. D’abord parce que l’outil lui-même est intuitif et passe outre certaines difficultés psychomotrices. Ensuite, parce qu’un résident peut l’utiliser pour exprimer davantage ses émotions.

En levant un certain nombre de barrières, la tablette facilite l’intégration sociale, l’autonomie, l’apprentissage, et surtout, une meilleure compréhension. C’est important pour les éducateurs, ça l’est tout autant pour les familles, qui bénéficieraient de progrès de communication. Clara Schoumann, chef de projets Mécénat et Partenariats de l’Ordre de Malte France, précise : « La tablette facilitera la mise en œuvre d’activités, notamment lors des transitions (fin d’activité), qui bien souvent sont problématiques.  »

Première étape : installer le wifi partout dans la résidence, soit une couverture complète de 2180m2. Seconde étape : acquérir 25 tablettes pour les résidents identifiés, en capacité de les utiliser. Il s’agit de personnes présentant des pathologies chromosomiques, organiques, psychiatriques, et pour 6 d’entre elles un tableau autistique confirmé.

Clara Schoumann évoque l’importance d’être soutenu par la Fondation Bouygues Telecom. « Pour nous c’est la reconnaissance d’une légitimité. L’Ordre de Malte France gère des établissements pour adultes atteints de handicap lourd et d’autisme depuis 25 ans et c’est important d’avoir la Fondation d’une grande entreprise à nos côtés. ».

Au-delà du projet, c’est toute une problématique de société qui est mise en lumière. « La prise en charge des personnes handicapées mentales et autistes adultes est un sujet dont on ne parle pas assez. On espère pouvoir élargir la communication de nos projets au plus grand nombre. Car l’accompagnement de la Fondation va plus loin sur la communication, la visibilité. On en attend beaucoup, cela permettra de montrer l’accompagnement sein de nos établissements. »

Crédit photo : Catherine de Torquat

, , , ,