Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[ON Y ÉTAIT] Table ronde de Passerelles & Compétences sur le bénévolat

[ON Y ÉTAIT] Table ronde de Passerelles & Compétences sur le bénévolat
Le jeudi 25 janvier dernier a eu lieu la table ronde de Passerelles et Compétences animée par Carenews, à la Fondation EDF. L’enjeu de cette rencontre était de communiquer sur l’étude réalisée par Passerelles et Compétences en collaboration avec le cabinet Eexiste. Les intervenants se sont relayés afin d’expliquer les chiffres liés au bénévolat de compétences et d’expliquer en quoi il représentait un impact réel au bénéfice des bénévoles et des associations. Les tables rondes accueillaient comme intervenants, Thierry Métayer, Sophie Ea, Louis Bazire, Yannick Blanc, Vincent Godebout, Alexandra Box et Richard Bouigue.


 

Grâce à un questionnaire envoyé aux bénévoles, Passerelles & Compétences a pu réaliser une étude menée auprès des associations et des bénévoles mis en relation en 2016. Au total, sur trois ans, 666 bénévoles et 636 associations se sont exprimés.

 

Les chiffres clés de l’étude

 

Alors que plus d’un Français sur deux a déjà entendu parler du bénévolat de compétences, 81 % ne savent pas le définir. Le bénévolat de compétences reste à ce jour méconnu des Français bien qu’il soit recommandé par 98 % des bénévoles l’ayant mis en œuvre. Du côté des profils des bénévoles, on retrouve 53 % de femmes et 47 % d’hommes (chiffres équivalent chez P&C), 25 % chez les moins de 35 ans, 46 % pour les 35-64 ans et 29 % pour les plus de 65 ans, en France.

Les motivations principales des bénévoles sont à 70 % de partager leurs compétences, pour 66 % d’être utiles. Toutefois, parmi les critères de rétractation, 70 % craignent le manque de disponibilité, et 62 %, la crainte de ne pouvoir tenir ses engagements. L’étude a mis en lumière le fait que les bénévoles apportent leurs compétences et développent leurs propres compétence.
 

Un sentiment d’utilité et la création de nouveaux liens chez les bénévoles
 

Parmi les bénévoles invités à la première table ronde, Thierry Métayer, chef d’entreprise, a expliqué avoir offert ses compétences dans le domaine de l’e-commerce durant plusieurs mois. Sophie Ea, quand à elle, a mené des missions d’accompagnement, ainsi que de la veille de qualité. Grâce au bénévolat de compétence, elle a acquis la volonté de comprendre l'autre pour servir un objectif commun. Louis Bazire, responsable de l’engagement chez les collaborateurs de BNP Paribas et Yannick Blanc, président d’agence du service civique, complétaient la table ronde tout en rappelant qu’une des priorité restait de « développer l'apprentissage » chez les jeunes.

La deuxième table ronde s’est tenue autour de Vincent Godebout, délégué général de l'Association de bénévoles, Solidarités Nouvelles face au Chômage, Alexandra Box, secrétaire générale de YMCA, et Richard Bouigue, 1er adjoint à la mairie du 12e. Les invités ont parlé du rôle positif du mécénat de compétences dans leur association.

 

, , , , ,